Des sorties scolaires animées par des géologues professionnels

A la découverte des paysages et de la géologie des Alpes

Le CGO organise depuis 30 ans des sorties géologiques pour les lycées, collèges, et écoles primaires en accord avec les programmes scolaires. Ces sorties géologiques s'effectuent sur le terrain. Elles sont encadrées par des géologues professionnels, docteurs en Sciences de la Terre, ayant suivi une formation d'accompagnateur en montagne afin d'assurer la sécurité de tous.

À partir des roches et des paysages observés, les élèves sont amenés à se poser plusieurs questions qui leurs permettront de retracer l'histoire géologique de sites visités et des les intégrer dans des notions de chronologie, d'évolution d'un paysage ainsi que des notions plus théoriques comme la tectonique des plaques, le fonctionnement de la machine climatique ou l'utilisation des géoressources.

Les sorties proposées s'effectuent à la journée. Possibilité de séjours de 2 à 3 jours afin de couvrir différents thèmes. De nouveaux itinéraires peuvent être envisagés. Contactez-nous pour réserver et préparer votre sortie.

Programme des sorties : listé ci-dessous.

Prix par classe : 260 €

Nombre de participants : une classe au maximum par géologue-accompagnateur

Inscriptions : Thierry Grand par mail cgo.asso@free.fr ou au 06 73 40 52 64

Evolution d'un paysage alpin

Mots-clés : paysage, glacier, effondrement, risque naturel, roche sédimentaire, fossile, plis, géoressources.

Niveau : 5e

Accessibilité : facile.

L'objectif est d'observer les traces laissées par le temps et témoignant de l'évolution du paysage d'une vallée alpine. La journée permet de visiter deux sites : (1) une petite marche dans les Abymes, paysage aujourd'hui de vignoble, recouvert au Moyen-Âge par une gigantesque coulée de boue. L'effondrement du Granier en 1248 est encore aujourd'hui le plus important effondrement historique des Alpes : 300 millions de m3 et plusieurs milliers d'individus potentiellement recouverts. Les traces laissées sont multiples : la Pierre Hachée, bloc de pierre de plus de 10 mètres de haut, fut transportée sur plus de 5 km. (2) Le belvédère du Fort Barraux permet d'observer au loin les falaises stratifiées et plissés des Bauges et de rejoindre le point de vue aménagé de la carrière Vicat de la Gache. Cette carrière de sable et gravier exploite les sédiments d'un lac développé en bordure du glacier de l'Isère lors des derniers périodes glaciaires.

Les marqueurs de la convergence

Mots-clés : convergence, raccourcissement horizontal, épaississement, isostasie, érosion.

Niveau : Première SVT

Accessibilité : facile.

L'objectif est d'observer les roches et les structures associées à la convergence Afrique-Europe, telle que des chevauchements et des nappes de charriages.

Une sortie entre Chartreuse et Vercors : elle vise à présenter les différents mécanismes de formation d’une chaine de montagne et de sa racine crustale. Les élèves dessinerons notamment le panorama du nord Vercors, leur permettant d'observer les trois chevauchements constituant la structure du massif. Sont aussi présenté les poudingues Miocène (les Molasses) associés à l'érosion des Alpes. Enfin, l‘évolution du climat au cours du Quaternaire et l’histoire des glaciations alpines sont aussi étudiés à partir d’observations géomorphologiques, telle que la morphologie des vallées et des blocs erratiques.

Une sortie en Haut-Oisans : elle vise là-aussi à présenter les différents mécanismes de formation d’une chaine de montagne et de sa racine crustale. Le secteur entre la Meije est le col du Lautaret étant un des lieu les plus spectaculaire pour observer un chevauchement du socle ancien sur les calcaires Jurassiques, ainsi que la superposition des nappes de charriages constituant le coeur de la chaîne des Alpes. Cette sortie peut se combiner avec la visite de la faille normale du lac du Chambon pour une journée Divergence et Convergence ! Cette formule est évidemment très dense et nous vous conseillons de l'envisager qu'une fois les notions théoriques introduites en classe.

Les marqueurs de la divergence

Mots-clés : divergence, océanisation, rifting continental, marge passive.

Niveau : Terminale et Première SVT

Accessibilité : facile.

L'objectif est d'observer les roches ainsi que les structures associées à la fragmentation continentale et de l'ouverture océanique. L'Oisans est évidemment une zone unique permettant la visite en classe de sites majeurs, témoins de la divergence Téthysienne au Jurassique.  Différentes formules sont possibles et permettent de visiter des sites aussi spectaculaires et emblématiques que :

La visite de la faille du Col d'Ornon

Le plateau des lacs Bessons pour observer les failles normales de l'Alpes d'Huez

La faille normale de Mizoen . A vous de choisir !

A la recherche des océans disparus

Mots-clés : divergence, océanisation, ophiolite, lithosphère océanique.

Niveau : Terminale SVT

Accessibilité : moyenne - les deux circuits sont des randonnées en aller-retour de 600 m de dénivelé positif et négatif enriron.

Nous vous proposons de vous guider à la découverte des deux plus célèbres ophiolites des Alpes Occidentales : l'ophiolite alpine du Chenaillet et l'ophiolite varisque de Chamrousse. Les processus géologiques de formation de la croûte océanique étant identiques quelque soit l'âge de l'océan (au moins pour le Phanérozoïque), ces deux ophiolites présentent globalement les mêmes roches, structures et séquences. L'Ophiolite du Chenaillet est localisée à proximité de Briançon, celle de Chamrousse à proximité de Grenoble dans le massif de Belledonne. A vous de choisir !

Histoire et fonctionnement du climat

Mots-clés : climat, fluctuations, archives, glaciers, forçages climatiques naturels et anthropiques.

Niveau : Terminale SVT

Accessibilité : moyenne - randonnée en aller-retour de 400 m de dénivelé positif et négatif.

L'objectif est de découvrir sur le terrain les différentes archives laissées par les variations climatiques dans un environnement de haute-montagne, le Parc National des Ecrins. Les archives climatiques y sont particulièrement riches : blocs erratique laissées lors de la décrue succédant au Dernier Maximum Glaciaire (- 21'000 ans),  glaciers rocheux associés au dernier refroidissement du Dryas Récent (-12'000 ans) et moraines du Petit Age Glaciaire (-200 ans). Nous replacerons ces fluctuations glaciaires dans un cadre temporel que nous confronterons aux données isotopiques de l'oxygène des carottes de glaces du Groenland et discuterons enfin des différents mécanismes à l’origine de ces variations climatiques.