Des sorties scolaires animées par des professionnels des Sciences de la Terre

A la découverte des paysages et de l'histoire géologique et climatique des Alpes

Le CGO organise depuis 30 ans des sorties pour les lycées, collèges, et écoles primaires en accord avec les programmes scolaires. Chaque année, vous êtes plus d'une trentaine d'établissements scolaires à nous faire confiance !

Nos excursions sont encadrées par des professionnels diplômés d'un doctorat en Sciences de la Terre. De part leur formation universitaire de haut niveau, nos géologues et glaciologues apportent leur recul sur les liens entre les traces géologiques et les modèles conceptuels développés. Afin d'assurer la sécurité de tous, ils ont suivi une formation d'accompagnateur en montagne .

Ces sorties s'effectuent sur le terrain. À partir des roches et des paysages observés, les élèves sont amenés à se poser plusieurs questions qui leurs permettront de retracer l'histoire des sites visités et de les intégrer dans des notions de chronologie, d'évolution d'un paysage ainsi que des notions plus générales comme la tectonique des plaques et le fonctionnement de la machine climatique.

Les sorties proposées s'effectuent à la journée. Possibilité de séjours de 2 à 3 jours afin de couvrir différents thèmes. De nouveaux itinéraires peuvent être envisagés. Contactez-nous pour réserver et préparer votre sortie.

Prix par classe : 260 € + frais de transport.

Nombre de participants : une classe au maximum par encadrant CGO

Inscriptions : contact@asso-cgo.fr

Programme des sorties : sortie collège, sortie érosion et paysage, sorties ophiolites, sortie mobilité continentale, sortie collision, sortie Principes de terrain et chronologies, sortie glacier et réchauffement climatique

Risque naturel et Evolution d'un paysage alpin

Niveau : 5e

Mots-clés : paysage, glacier, effondrement, risque naturel, roche sédimentaire, fossile, plis, géoressources.

Secteur : Est massif Charteuse, Grésivaudan, cluse de Chambéry

L'objectif est d'observer les traces laissées par le temps et témoignant de l'évolution du paysage d'une vallée alpine. La journée permet de visiter deux sites : (1) une petite marche dans les Abymes, paysage aujourd'hui de vignoble, recouvert au Moyen-Âge par une gigantesque coulée de boue. L'effondrement du Granier en 1248 est encore aujourd'hui le plus important effondrement historique des Alpes : 300 millions de m3 et plusieurs milliers d'individus potentiellement recouverts. Les traces laissées sont multiples : la Pierre Hachée, bloc de pierre de plus de 10 mètres de haut, fut transportée sur plus de 5 km. (2) Le belvédère du Fort Barraux permet d'observer au loin les falaises stratifiées et plissés des Bauges et de rejoindre le point de vue aménagé de la carrière Vicat de la Gache. Cette carrière de sable et gravier exploite les sédiments d'un lac développé en bordure du glacier de l'Isère lors des derniers périodes glaciaires.

Accessibilité : facile. Période : avril, mai, juin, septembre et octobre

Erosion et Dynamique des Paysages

Niveau : 2nd

Mots-clés : érosion, eau souterraine, karst, transport sédimentaire, paleo-environnement, fossiles, glaciers.

Secteur : Cluse de Grenoble-Voreppe, entre Vercors et Charteuse.

Nom de la sortie : Autour des Cuves de Sassenage.

L’objectif de cette sortie à la journée est de découvrir, sur le terrain, les différents processus géologiques qui façonnent les paysages au cours des temps géologiques. Nous mettons en place, sur le terrain, une démarche expérimentale qui nous permet d’étudier les différents mécanismes d’érosion à l’oeuvre aujourd’hui dans les Alpes. La grotte des « cuves de Sassenage », une des « sept merveilles du Dauphiné », est l’endroit idéal pour étudier l’érosion karstique. La proximité du torrent du Furon nous permet également de nous intéresser au transport sédimentaire, mais aussi de caractériser certains environnements de dépôts actuels. Enfin, la visite d’affleurements situés à proximité nous permet d’utiliser les observations réalisées le matin pour reconstruire le paysage de la région au Miocène et au Crétacé, mais également de discuter de l’impact des glaciations quaternaires sur le paysage actuel, grâce à la présence de blocs erratiques

Accessibilité : facile. Période : avril, mai, juin, septembre et octobre.

A la recherche des océans disparus

Niveau : 1ére et Terminale SVT

Mots-clés : divergence, océanisation, ophiolite, lithosphère océanique, hydratation.

Secteurs : Chamrousse (38) et Montgenèvre (05)

Nous vous proposons de vous guider à la découverte des ophiolites françaises les plus complètes et de ce fait les plus célèbre : l'ophiolite alpine du Chenaillet (160 millions d'années) et l'ophiolite varisque de Chamrousse (500 millions d'années). Les processus géologiques de formation de la croûte océanique étant identiques quelque soit l'âge de l'océan (au moins pour le Phanérozoïque), ces deux ophiolites présentent la même séquence de roches, des structures identiques (pillow-lava, indices de déformations syn-magmatiques), ainsi qu'une minéralogie démontrant l'hydratation de la lithosphère océanique. L'Ophiolite du Chenaillet est localisée à proximité de Briançon, celle de Chamrousse à proximité de Grenoble dans le massif de Belledonne. A vous de choisir et de comparer !

Accessibilité : moyenne - les deux circuits sont des randonnées en aller-retour de 600 m de dénivelé positif et négatif environ.

Période : à partir de mi-mai, juin, septembre et octobre

Indices de mobilité continentale

Niveau : 1ère SVT

Mots-clés : différents types de roches (roches métamorphiques et granites hercyniens, calcaires-argileux du Jurassique, grès et dolomies du Trias), faille normale et divergence, plis, faille inverse et convergence.

Secteurs : Oisans.

L'objectif est d'observer les différentes types de roches constituant la carte géologique de la France, ainsi que différentes structures de déformations caractérisant une limite de plaque et associées à la mobilité continentale. L'Oisans est évidemment une zone unique permettant la visite en classe de sites majeurs.  Elles permettent de visiter des sites aussi spectaculaires et emblématiques que la visite des plis de la Paute, du chevauchement de la Garde et des failles normales du plateau des lacs Bessons.

Accessibilité : sans difficulté.

Période pour l'excursion jusqu'au Lacs Bessons : mi-mai, juin, septembre et octobre.

Option sur deux jours : cette sortie peut être organisé sur deux jours et ce dès le mois d'avril. Cette option permet de d'étudier le chevauchement de la Meije et les nappes de charriage du Lautaret. 

Convergence et collision

Niveau : 1ère SVT

Mots-clés : convergence, raccourcissement horizontal, épaississement crustal, plis, failles, chevauchements, nappes de charriage.

Secteurs : le Haut-Oisans (la Grave) ou la cluse de Voreppe (entre Chartreuse et Vercors).

Ces deux sorties vise à présenter les différents mécanismes de formation d’une chaine de montagne et de sa racine crustale. Le secteur entre la Meije est le col du Lautaret étant un des lieu les plus spectaculaire pour observer un chevauchement du socle ancien sur les calcaires Jurassiques, ainsi que la superposition des nappes de charriages constituant le coeur de la chaîne des Alpes. Ces structures à l'origine de l'épaississement crustal alpin sont parmi les plus spectaculaires de la chaîne.

Cette sortie peut se combiner avec la visite de la faille normale du lac du Chambon pour une journée Divergence et Convergence ! Cette formule combinée est dense en terme de contenu : nous vous conseillons de l'envisager qu'une fois les notions théoriques introduites en classe.

La sortie entre Grenoble et Voreppe vise là-aussi à présenter les différents mécanismes de formation d’une chaine de montagne et de sa racine crustale. Les élèves dessinerons notamment le panorama du nord Vercors, leur permettant d'observer les trois chevauchements constituant la structure du massif. Sont aussi présenté les poudingues Miocène (les Molasses) associés à l'érosion des Alpes. Enfin, l‘évolution du climat au cours du Quaternaire et l’histoire des glaciations alpines sont aussi étudiées à partir d’observations géomorphologiques, telles que la morphologie des vallées, et pétrologique, à travers la présence de blocs erratiques.

Accessibilité : sans difficulté. Période : avril, mai, juin, septembre et octobre

NOUVELLE SORTIE :

A la recherche du passé géologique de la Terre

Niveau : Terminale SVT

Mots-clés : relations géométriques à l’échelle des affleurement, structures tectoniques d'extension, faille normale, rifting continental, datation, fossile et échelle stratigraphique.

Secteurs : Lacs Bessons - Alpes d'Huez - Oisans.

L'objectif de cette excursion est double :

1) Munis d'une carte annotée du plateau des lacs Bessons, les élèves doivent localiser les points d'observation géologiques (localisés sur sites par des balises), identifier les types de roches, les failles, leurs relations géométriques. Ils sont amenés à développer des raisonnements structurés et étayés à l'aide de données chronologiques (datations absolue et relative) et ce afin de construire un scénario de l'évolution du secteur sur les échelles de temps géologiques.

2) Observer les structures d'une ancienne marge passive et les changements de paleo-environnements associés à la fragmentation continentale. L'Oisans est évidemment une zone unique permettant la visite en classe de sites majeurs, témoins de l'éclatement de la Pangée lors de la divergence Téthysienne au Jurassique.

Une journée complète avec hébergement sur place en Oisans permet de compléter la journée avec la visite de la faille du col d'Ornon. Une sortie à la journée nécessitera d'oberver dans le paysage la faille du col d'Ornon depuis le plateau des Lacs Bessons.

Accessibilité : sans difficulté.

Période pour les Lacs Bessons : mi-mai, juin, septembre et octobre. 

NOUVELLE SORTIE :

Glaciers alpins et fonctionnement du climat

Niveau : Terminale SVT

Mots-clés : climat, glacier actuel, fluctuation glaciaire, isotopes de l'oxygène, forçages climatiques naturels et anthropiques, petit âge glaciaire.

Secteur : Haut-Oisans - le glacier de la Girose et les moraines des vallons de la Meije

Cette sortie permet d'accéder au glacier de la Girose en compagnie d'un glaciologue grâce au téléphérique de la Grave ! En mettant les pieds sur un des plus grand glaciers des Ecrins, nous comprendrons comment les glaciers se forment, se déplacent et pourquoi ils sont de formidables "climat-mètres".

Nous effectuerons ainsi un voyage dans le temps, à la recherche des traces laissées par les glaciers dans cet environnement de haute-montagne. Photos d'archives, moraines, blocs erratiques, roches moutonnées et érosion des paysages nous permettront de traverser le Dernier Maximum Glaciaire (-20 000 ans), le Petit Age Glaciaire (XIV-XIXème siècle) jusqu'au réchauffement climatique actuel. Pour comprendre les causes de ces changements climatiques et les replacer dans un contexte global, nous nous appuierons sur des données issues de la littérature scientifique (données isotopiques et gaz à effet de serre dans des carottages, volcanisme, activité solaire, émissions de gaz à effet de serre).

Pour conclure, nous discuterons également des impacts du réchauffement climatique actuel dans nos montagne et ailleurs, et déchiffrerons les projections climatiques pour le siècle à venir.

Si les effectifs sont supérieurs à une classe, le second scientifique-accompagnateur sera un.e géologue permettant de présenter la géologie du site et notamment le spectaculaire chevauchement de la Meije.

Accessibilité : moyenne - randonnée en altitude (3200 m) - aller-retour de 300 m de dénivelé positif et négatif.

Période : 3 premières semaines de septembre.

Sur-coût : 15 euros/élèves pour le téléphérique. Gratuit pour les encadrants.